Le vendredi 16 octobre prochain, ce sera la Journée mondiale de l’alimentation, et j’en profite pour vous jaser de gaspillage de bouffe.

Le vendredi 16 octobre prochain, ce sera la Journée mondiale de l’alimentation, et j’en profite pour vous jaser de gaspillage de bouffe.

Par Amélie Dugal – Peut-être parce que je suis une grande gourmande qui entretient une relation quasi sentimentale avec la bouffe, mais la question de l’insécurité alimentaire me touche particulièrement. Le vendredi 16 octobre prochain, ce sera la Journée mondiale de l’alimentation, et j’en profite pour vous jaser de gaspillage de bouffe. Saviez-vous que plus d’un tiers de la nourriture qui est produite dans le monde est jetée chaque année? Au Canada seulement, c’est 40 % des aliments produits qui sont gaspillés.

Mais, de l’autre côté, pas moins de 870 millions de personnes sont sous-alimentées dans le monde. La FAO estime qu’en réduisant de moitié le gaspillage alimentaire, il faudrait augmenter de 32 % la production alimentaire mondiale pour nourrir les neuf milliards d’humains projetés en 2050. À l’heure actuelle, la hausse nécessaire est estimée à 60 %…

Vous aimeriez adopter de meilleures habitudes d’achat, de conservation et de préparation des aliments? Je vous suggère d’aller faire un tour sur le site « Sauve ta bouffe ». Ils vous fourniront une foule de trucs, conseils et astuces pour transformer tout, tout, tout… même les vieilles bananes défraichies!

Aussi, si vous souhaitez donner un coup de pouce à un organisme formidable qui vient en aide aux personnes souffrant d’insécurité alimentaire dans le monde, je vous invite à faire un p’tit don à Oxfam. Ils en feront bon usage.

Et laissons-nous sur une note humoristique – mais pas moins sérieuse – avec la chronique de John Oliver, de l’émission Last Week Tonight, qui discute de l’immense quantité de nourriture qui est gaspillée, non seulement par les consommateurs, mais aussi par les producteurs et les vendeurs. Bonne écoute!

 

Suivez-nous!