Halloween

Par Josée Marquis – À l’heure où les magasins sont envahis par les têtes de mort et les guirlandes orangées, j’essaie de me concentrer sur les grelots et la bûche de Noël! En effet, en octobre… l’heure est aux festivités du temps des fêtes! C’est à ce moment précis qu’année après année, je me plonge dans les vœux, les trames joyeuses et ho! ho! hi! hi! ha! ha! (rire hystérique!)… j’en perds la boule!

Comment rafraîchir la formule? Le temps des fêtes s’avère un véritable défi pour les créatifs de ce monde! On peut avoir décortiqué l’histoire de la naissance du petit Jésus, avoir analysé le père Noël sous tous les angles possibles et, plus récemment, avoir critiqué les lubies des parents-lutins, on se retrouve confiné dans le cul-de-sac de la tradition.

Noël, c’est beau quand c’est traditionnel! Je me rappelle quand les plus avant-gardistes des années 80 troquaient le fameux sapin pour un bouleau de Noël… C’était osé, mais ça n’a pas duré! Le sapin « gommant » et odorant est un irremplaçable symbole de la tradition tenace qu’il incarne et le défi de créer une nouvelle tendance pouvant le reléguer aux oubliettes n’a pas encore été relevé!

Noël, c’est une fête qui ne vieillit pas! Je trimballe les mêmes décorations depuis au moins 10 ans… et chaque fois que les enfants les sortent du bac en plastique, l’émerveillement est au rendez-vous, et les souvenirs qui viennent avec! Alors, pourquoi essayer de réinventer une formule gagnante et réconfortante?

Parce qu’il s’agit bien de l’émotion que l’on recherche dans toutes ces décorations et ces traditions. Du réconfort comme quelque chose qui goûte bon la tourtière à grand-maman ou la cannelle du Goldschläger. Et ce qu’on veut se souhaiter, c’est du bonheur à la tonne, de la santé plein le verre et de l’argent pour payer les cartes de crédit pleines de cadeaux!

Alors me voici prête à enrubanner les publicités de mes clients, à choisir laquelle des trames, « Jingle Bells Lounge » ou « Jingle Bells Jazz », s’harmonise le mieux à l’image de son entreprise, à étaler des pourcentages, des rabais, des idées-cadeaux toutes plus géniales les unes que les autres, à suggérer une carte-cadeau lorsque les idées manquent et à faire penser aux consommateurs de ne pas oublier de réserver pour leurs partys… mais à planifier d’avance les séances de conditionnement physique qui serviront à perdre les quelques dindes ingurgitées durant cette magnifique période de festivités. Au fait, vos bonbons d’Halloween sont-ils achetés?

Suivez-nous!