neige-twig

Par Anaël Turcotte

 

La neige, la neige, la neige!

Tournons le calendrier, je ne me souviens plus de ce qui vient après novembre…

DÉC-

Pas déjà!

 

Noël s’en vient comme une bibitte à deux têtes : l’une qui réconforte et l’autre qui gruge. On a hâte de revoir la famille et de marcher sous la petite neige floconneuse, mais il reste quelque chose comme quatre semaines de sloche et de tirage de cheveux avant de pouvoir siroter un chocolat chaud tranquille enroulé dans une couverture pendant que le chat ronronne près du foyer. Avez-vous détecté les symptômes du temps des Fêtes?

 

Les grelots et les xylophones s’intensifient à la radio, formant une chorale à haute fréquence qui s’harmonise à merveille au grincement de vos dents.

Vous avez Jingle Bells pris dans la tête jour et nuit. Tellement que même le meurtrier qui vous court après dans vos cauchemars est tanné de l’entendre.

Votre envie de chocolat se multiplie par cinq à chaque jour.

Des achats de gilets de laine peuvent aussi apparaître sur votre relevé de carte de crédit.

Et il est aussi possible que vous développiez des muscles de dos à force de pelleter de la neige mouillée!

 

Je vous le dis, décembre dans le milieu des entreprises et de la vente, c’est l’inverse de la sérénité. Les congés des Fêtes brillent à l’horizon comme l’aube après la nuit. Je perçois la lueur lointaine des beaux moments en famille et des petits cafés boostés, et ça me redonne envie de passer au travers de ce mois délirant.

En attendant, j’ai juste envie de disparaître une fin de semaine à l’Hôtel Universel et de m’oublier sur le bord d’une piscine chauffée.

 

Ne nous laissons pas abattre, ça vaut la peine! Ne bougez pas, j’ai déjà cherché « chatons » et « Noël » pour vous sur Youtube. Bon mois de décembre!

Suivez-nous!