rire

Par Josée Marquis

Est-ce que le rire est considéré comme une parole? Le mien, si! Je vous jure…

Vous ne l’avez pas entendu encore, mais on l’a souvent comparé au cri du huard, fort et tonitruant, communicatif et rempli de mots. Des non-dits contagieux que je laisse se répandre au moindre prétexte. Il faut dire que j’ai été élevée dans une maison où l’humour avait sa place! Le samedi, ce n’était pas la soirée du hockey qui volait la vedette, mais bien Yvon Deschamps et ses joyeux acolytes pour ce fameux Samedi de rire que l’on écoutait religieusement!

Alors, si je vous affirme haut et fort que mon rire est parole, qu’en disent Larousse, Wikipédia et compagnie? Le contraire, bien entendu. Mais vous serez averti : je suis une (douce) rebelle! Dans la définition de parole, on émet clairement la distinction entre la parole (langage articulé humain destiné à communiquer la pensée) et les différentes communications orales. Du côté du rire, on le définit comme un réflexe buccal accompagné d’expirations saccadées et sonores, d’une manifestation d’un état émotionnel, le plus souvent associé à la gaieté.

Un réflexe de joie bruyant. Dérangeant pour certains : il secoue les âmes mélancoliques. Heureusement contagieux pour d’autres. Il agit en tant que communication, puisque le rire exprime une émotion, qu’il soit nerveux, éclatant ou joyeux. Mais physiquement, on le compare plus près de l’expiration que de la parole. Lorsqu’on rit, on expire de la joie, du bonheur. On expulse des sons… Mais l’expiration, c’est aussi la fin. Le couperet qui marque la terminaison d’un privilège, d’une permission, d’un cadeau. Le rire a-t-il une date d’expiration? Du moins, il vieillit bien.

Que l’on ait 7 ou 77 ans, il s’avère un don précieux que l’on déballe avec la spontanéité d’un enfant. Il éclate avec tambours et clairons pour s’épuiser seul, lentement ou subitement. Parfois, il se termine en larmes. Rire aux larmes parce que l’on franchit un pas de trop dans une émotion fragile qui sème la confusion sur le plan physiologique. Les secousses saccadées d’un rire s’apparentent souvent à celles des sanglots. L’équilibre entre le rire et les larmes se situe dans une zone étrange de notre cerveau.

Au fait, vous ai-je précisé que je suis originaire de Saint-Louis du Ha ! Ha! ? Voilà qui explique peut-être cette propension naturelle à gaver de rire le flot de mes paroles. Cet été, pensez à moi lorsque vous passerez devant le nom du village contenant le plus de points d’exclamation (record Guinness 2018)!

Suivez-nous!